Démarche Artistique de Cécile Morin-Verdier

Entre peinture et sculpture...

Transformation de la matière papier pour parler du temps qui s'écoule et de la mémoire.

L’accumulation de couches successives de papier est là pour exprimer les strates du temps. En « écorchant » cette surface des espaces cachés ou oubliés réapparaissent. Parfois c’est un espace vide qui surgit. L’usure du papier ou l’usure du temps. Au-delà de cette métaphore,  c’est un travail sur la transformation de la matière "papier" sous toutes ses formes : magazines, journaux, blancs épais ou fins.


Le collage, la compression, les torsions et les ponçages façonnent la matière, la magnifient et l’exaltent. Les couches superposées réapparaissent soudain et la couleur cachée renaît. Le dessous devient dessus et inversement. Une énergie cherche à sortir de la masse inerte traversée soudain par des espaces et des lumières nés des décollements et des vides.

© 2016. Créé avec Wix.com

  • s-facebook
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now